Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Anthony de la Renaudie

Au siècle des lumières.
Retrouvez-moi sur Twitter

Je vois la vie et le sexe comme une analogie de la pensée philosophique que je cherche, la sexualité et le plaisir érotique libère ma curiosité, mon esprit scientifique et créatif et le plaisir procuré passent par le rêve et la jouissance érotique qui libèrent cet instinct. La philosophie libertine m’accompagne dans cette conception du monde qui s’est développée au XVIIIème siècle, inaugurant la pensée du siècle des Lumières. Le libertin se distingue autant par le pouvoir de son imagination que par la puissance de son corps. Or un libertin sans imagination est une pure contradiction dès lors que la jouissance des corps dépend de sa mise en image et en littérature. L’expérience imaginaire chez le libertin permet la connaissance du plaisir charnel. Cette connaissance passe par une recherche empirique de ce qui plait, qui est redoublé par l’imagination qui permet activement de comprendre ce plaisir. Cette connaissance empirique découle de la philosophie des Lumières et s’oppose pour les libertins aux à priori religieux et moraux.

15
œuvres
1
défis réussis
22
"J'aime" reçus

Œuvres

Anthony de la Renaudie
Notre société de damoiselles, dames et d’hommes s’étant réunie en diverses occasions pour se divertir par les divins plaisirs érotiques, des belles lettres et de la pensée, imaginée la plus fieffée garce de ce temps la marquise de N, duchesse, la fort égayée dans sa vie, Madame la duchesse de B par les sieurs de B de la R, de son épousée Félicité, Lubin de P et le très estimé et puissant duc de V ; des jouissances, qui ont pour seuls effets, par l’estimée intelligence de ceux qui les ont imaginées et qui possède une fort grande expérience des hommes et des femmes, ont cru convenable d’ordonner, c’est-à-dire de régler cette société de manière que chacun puisse inventer et exécuter ensuite ce qu’il croira pouvoir faire plaisir, soit aux dames, soit aux hommes, soit aux uns et aux autres en général. En conséquence, il est arrêté que ladite compagnie est et demeure soumise aux articles ci-après, délibérés et acceptés d’un commun consentement.
2
1
33
6
Défi
Anthony de la Renaudie
Voila, je tente de relever le défi. Pour information, la légende des deux amants existe bel et bien au Japon. Pour les besoins de ma suite,
5
6
14
15
Anthony de la Renaudie
Une séance de massage qui se termine bien.
2
0
0
7

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Pour mon plaisir, celui de raconter des histoires, de laisser mon esprit critique assez féroce s'exprimer.
0