Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

korinne

Retrouvez-moi sur http://corinne.comte.free.fr
korinne
52 micro-nouvelles à butiner, écrites à raison d'un par semaine, dans le cadre du Challenge Bradbury organisé sur Scribay de septembre 2017 à septembre 2018. Ce fut une expérience éprouvante mais surtout une aventure littéraire et humaine très enrichissante.
Sans l'aide de nombreux Scribayens et Scribayennes je n'aurais jamais réussi ce marathon, et surtout ces textes ne seraient pas ce qu'ils sont.
Je les remercie tous et toutes chaleureusement !"
353
704
542
211
korinne
Alice, libraire en province, vient de mourir. Le jour de son enterrement, une inconnue remet à son petit-fils, Dimitri, un manuscrit. Ce texte est l'œuvre de la mère du jeune homme, disparue vingt ans plus tôt. L'étrangère prétend que sa grand-mère souhaitait le brûler.
À la fois intrigué et très affecté par son deuil, Dimitri reprend la librairie familiale. Dans le même temps, il se plonge dans Le livre des femmes afin de comprendre ce qui aurait pu conduire son aïeule à commettre un tel sacrilège.
Ce qu'il va découvrir, caché entre les lignes de l'utopie féministe maternelle, écrite avant les années 2000, sera explosif.



Merci infiniment pour toute l'aide que beaucoup m'ont généreusement apporté !!!
387
766
1264
120
Défi
korinne
"Après une longue et prestigieuse carrière dans le monde de l'édition, Charles Montvil, la tête pleine de projets, s'apprête à prendre sa retraite avec les honneurs. Mais les temps changent et rien ne se passe comme il l'avait imaginé..."

Ma participation au premier prix Scribay en 2018.
Merci à tous les "Scribayens et Scribayennes" qui m'ont offert leur précieuse aide.
Sans vous ce texte ne serait pas ce qu'il est !
128
225
831
34
korinne
Réponses au défi "Bradbury des confiné(e)s"
un défi par semaine jusqu'à la libération...

Semaine 1 - À dos les sens
Semaine 2 - La bonne affaire
Semaine 3 - Ainsi font font font...
Semaine 4 - La dernière pluie.

"Le Bradbury des confiné(e)s" devient le "Bradbury déconfiné" :))

Semaine 5 : Pourquoi ? - Semaine 6 : La prophétesse - Semaine 7 : T'es toi - Semaine 8 : Un coup de génie - Semaine 9 : L'artiste engagé - Semaine 10 : Trahison - Semaine 11 : La crise - Semaine 12 : Tous écolos - Semaine 13 : Cheminement -Semaine 14 : Obsession - Semaine 15 : Myrton - Semaine 16 : Sagesse ancestrale -Semaine 17 : Régression - Semaine 18 : Sauve qui peut - Semaine 19 : Éternité - Semaine 20 : Ivresse - Semaine 21 : Correspondance - Semaine 22 : Cadeau - Semaine 23 : Tenter le diable - Semaine 24 : Epilogue
325
748
814
80
Défi
korinne
Gladys et Pierre arriveront-ils à surmonter les obstacles que la vie met sur leur chemin ?
Découvrez l'histoire d'amour compliquée d'une famille en recomposition, et d'une femme pas comme les autres..."


La présentation du texte et l'écriture ( en paragraphes de 450 caractères maximum pour des chapitres ne dépassant pas 5 minutes de lecture) sont liés aux contraintes imposées pour le défi !
Un exercice d'écriture très enrichissant ;-)
127
173
897
46
korinne
Lorsque Mathéo revient transformé d'un voyage en mer, il découvre avec stupeur que durant son absence des changements se sont produits dans la société. Porté par une rencontre, il va vivre une expérience qui bouleversera son existence et modifiera peut-être légèrement la vôtre.

Ce roman invite le lecteur à une agréable promenade en compagnie de personnages atypiques, attachants et bienveillants. Dans cette histoire, la fiction côtoie la réalité et l'auteur sème, au fil des pages, des petits cailloux mettant en lumière des initiatives existantes. De simples pistes à suivre pour ceux qui souhaiteraient emprunter les chemins de traverse.

En novembre 2019 ce roman a remporté le prix "Green is the new black" chez Librinova, où je l'ai proposé gratuitement au téléchargement pendant 6 mois.

Aujourd'hui il revient sur Scribay qui est un magnifique jardin des possibles :))

Bonne lecture :)
211
252
595
254
korinne

Jamais, avant, je n'avais entendu parler de ce phénomène. J'ai été si choqué que je ne saurais dire à quel moment précis cela s'est produit. J'en ai perdu toute notion du temps.

Imaginez, après un battement de paupière : le ciel n'est plus bleu mais gris ; le soleil presque blanc ; la haie dans le jardin ressemble à un mur de pierre ajouré ; et la robe de Fernand, le vieux cheval du voisin, a viré du châtaigne à l'anthracite. Seuls les pies et les corbeaux demeurent tels que vous les avez toujours connus.

J'ai refermé les yeux et me les suis frottés vigoureusement avant de reposer mon regard sur les choses afin de me convaincre que je ne rêvais pas. Les couleurs, toutes les couleurs, avaient disparu ! Pchitt : volatilisées ! Le paysage n'était plus qu'un cliché en noir et blanc.

Qu'arrivait-il ? Ou, plus exactement, que m'arrivait-il ? Étais-je projeté, par je ne sais quel tour de magie, dans un film des débuts du cinéma ? Muet. Oui, car mes oreilles, comme garnies de coton, ne percevaient plus que mon vacarme intérieur. Des cognements liquides et des sifflements de silence.

Comment, subitement, couleurs et sons peuvent-ils se dissoudre ? Sans douleur ! Juste en un léger étourdissement...

Nous étions en hiver. Cela, je m'en souviens très bien. Je me suis dirigé, dans un état second, sans penser à me couvrir, vers le centre du jardin. Je tournais sur moi-même, lentement, dévorant du regard cette triste palette lumineuse que reflétait la vie. Je reconnaissais tout, et ne reconnaissais rien ! J'étais chez moi, mais j'étais perdu !

Sans un bruit, une voiture, blanc cassé, passa dans la rue. Je fis signe au facteur qui ne me répondit pas. N'a-t-il pas fait attention ? Ne voyait-t-il pas que nous venions de basculer dans un monde achromatopsique ?

Sans prévenir, la neige a commencé de tomber. Insensible à la morsure du froid, j'ai tendu la paume de ma main vers le ciel. Les flocons, aussi légers que l'air, ne fondaient pas à mon contact. Ils me transperçaient.

Paniqué par cette autre improbable expérience, je fis volte-face et m'engouffrai dans le salon. Je passai à côté du miroir, sans me voir, et m'arrêtai net face à la dépouille gisant dans mon fauteuil.
C'était moi ! Sans couleurs.
J'étais encore là mais, je n'étais plus.

Pas étonnant que personne ne m'ait jamais prévenu.
17
36
19
2
Défi
korinne

Chers vous,

Ce matin, de ce coin de campagne où je suis confinée, depuis bien avant le fléau, ma manière d'envisager l'avenir change.

J'étais venue me réfugier ici, car je ne vous supportais plus. Vous me fatiguiez à parler trop vite, à parler trop fort, à parler sans réfléchir. L'égoïsme, la futilité, la cupidité me blessaient. Vos comportements grégaires, vos œillères, votre surdité face à la misère, et votre fascination pour vos riches bergers, me déchiraient le cœur. Tout ce dégoût tuant mon âme, je trouvais réconfort et joie à contempler la Nature, si délicate, sensible, belle, intelligente. Me sentant plus d'affinité avec les arbres, les fleurs et les oiseaux.

Mais voilà que cette Nature, adorée, libère une arme de destruction massive contre l'humanité. Voilà que nous risquons de mourir asphyxiés de l'intérieur. Voilà qu'à présent, vous êtes confinés à votre tour, et que dans la souffrance vous retrouvez le sens de la vie et des priorités. Vous redevenez bons, je vous retrouve beaux. Je vous admire et vous aime à nouveau.

Ce matin, vous et moi, nous désirons les mêmes choses : balayer inégalités et injustices, propres à l'ancien monde, et remettre l'amour au centre de toutes nos actions.

Ce matin, je me surprends à croire que nous serons capables, rapidement et solidairement, de sauver celle qui nous envoie un dernier avertissement. Elle nous rappelle que nous nous aimons les uns les autres, que cet amour universel, inconditionnel, est notre raison d'être.

Maintenant que nos yeux sont ouverts, ne les refermons pas. Il ne nous reste plus que quelques semaines de confinement, de remises en questions, pour revenir à un idéal commun : réussir à sauver nos descendants. C'est ce que semble exiger de nous la Nature.
J'espère que cet ultimatum, du plus pauvre au plus riche, du plus bête au plus intelligent, des plus anciens aux plus jeunes, des plus proches aux plus lointains, nous l'entendons.

Ce matin, c'est pleine d'espoir et de foi en vous que j'écris. Ne laissons pas passer notre dernière chance de sauver nos rêves.

Très chers, je vous en prie, n'oubliez plus jamais de prendre soin de vous, des autres et de la Nature.
22
35
23
2
korinne
deuxième participation au jeu "Le genre et la plume" que vous pouvez découvrir ici :
https://www.scribay.com/text/260057199/jeu---le-genre-et-la-plume

Prochaine manche bientôt :))
15
27
14
2
Défi
korinne

Décodico : dictionnaire de décomots.

Décomot : mot déconnant.

Anartiste : Artiste anarchiste, qui ne suit pas les modes et s'affranchit des règles. Ne produit rien d'esthétique, n'est pas un vendu.

Virvoltiger : mouvement que fait l'âme lorsque le coeur est en joie.
17
19
1
0
korinne
Texte de la troisième manche du jeu :

https://www.scribay.com/text/881887324/jeu-du-genre-et-de-la-plume---a-mort-les-cliches
9
10
13
5
Défi
korinne

https://www.scribay.com/text/374038351/-bradbury-deconfine-/chapter/413242
0
1
0
0

Chargement...

0