Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Bill

Bill
IL s'est réveillé...

Un texte que je dois retravailler et merci pour ceux qui ont su me donner leurs avis pertinents.
42
88
143
9
Bill
Souvenirs.
13
22
16
1
Défi
Bill

Cette nuit, j'ai entendu des hurlements de bête dans le creux de mes oreilles.
J'ai eu si peur, que je me suis refugié sous ma couverture. Puis les cris cessèrent et des bruits de sabots claquèrent sur mon parquet.
Cela dura des heures, un vrai cauchemar avait franchi le monde des rêves.
Lorsque les effluves de la nuit tirèrent leurs révérences, elles emportèrent le vacarme.
Je me levai, épuisé et apeuré.
Ma chambre était intacte, du moins d'apparence, car il flottait dans l'air une odeur de soufre.
Je me hâtai d'aller dans ma salle de bain pour me rafraîchir désirant de chasser l'irrationnel.
Une fois devant le miroir, je fixai mon visage.
Mes yeux étaient cernés, rougis.
Puis, il y eut ce choc.
Je peux vous jurer que je l'ai vu !
Le Mal.
Il se cache dans notre ombre et nous suit partout.
Il s'est décalé de ma silhouette pour me narguer, m'a souri et depuis je vis dans la crainte.


Si vous lisez ce message, faites attention à vous car il marche à vos côtés...
11
25
10
1
Défi
Bill

Le Petit Jacques se sentait patraque.
Il avait sûrement dû attraper froid en sortant de la piscine.
Pourquoi fallait-il que l'école programme ces sorties à la piscine en hiver ? pensa-t-il tout en se mouchant.
Il resta dans sa chambre. Ses parents étaient sortis au cinéma et c'est une jeune lycéenne qui le gardait. Elle regardait une série sur son portable, confortablement assise sur le canapé.
Petit Jacques eut soif, alors il se leva de son lit et se dirigea vers la cuisine.
Il marchait en faisant traîner ses chaussons sur le sol laqué. Il passa près du salon et fronça les sourcils. Quelque chose clochait. Il revint sur ses pas et scruta la pièce.
La jeune ado n'était plus là !
Seul son portable se trouvait sur le sol.
Petit Jacques resta sans bouger, traquant le moindre bruit.
Mais le silence planait dans l'appartement.
Un silence oppressant.
Il pénètra dans le salon et vint ramasser le téléphone.
Il l'approcha de son visage et regarda l'écran.
Ce qu'il vit lui glaça le sang !
L'image de la jeune ado qui se faisait dévorer par d'ignobles nains aux dents crochus.
La jeune tentait de leurs échapper, tapant de toutes ses forces sur l'écran en hurlant :
"SAUVE-MOI !"
Il lança le portable à l'autre bout du salon.
Il se cala contre le mur, haletant.
Un râle sortit de sa bouche, lorsqu'il vit avec horreur, des mains, puis des bras poilus sortirent du portable.
La tête arrachée de la jeune ado percuta le sol comme un ballon de basket.
Le sang éclaboussa ses chaussons.
Alors Jacques, effrayé, courut dans le couloir.
Mais celui-ci s'allongeait, anéantissant l'espoir de se sauver.
Les larmes coulaient sur ses joues quand il se retourna.
Alors l'image se brouilla...
Il se prit les pieds sur le tapis et chuta.
Il tombait dans un puit sans fond, tournoyant comme une feuille enflammée.

Il se leva d'un bond en ouvrant les yeux.
Il était en sueur.
Il venait de faire un affreux cauchemar.
Jacques posa sa main sur son front. Celui-ci était brulant. La fièvre l'avait fait délirer. Sa gorge était si sèche, il se leva pour boire un verre d'eau.
Quel peur il avait eu !
Jamais il n'avait connu un ressenti aussi puissant.
Il repensait à son cauchemar quand il passa le long du salon.
Tellement absorbé par ces images horrifiques, il ne vit point le portable sur le sol.
Il ouvrit le réfrigérateur et hurla d'effroi.
La tête ensanglantée de l'ado le fixait entre les bouteilles de lait.
La peur se referma sur lui quand il sentit une main autour sur ses chevilles...
9
26
36
2
Bill
Mon premier poème, je verrai bien...
13
21
7
0
Bill
Un texte court pour voler vers d'autres horizons.
11
7
11
1
Défi
Bill
Réponse au défi CAUCHEMAR.
6
17
29
2
Défi
Bill

Johna ne sortait plus de cette pièce.
Les murs étaient recouverts d'écriture.
De psaumes, de textes saints, de versets.
Il n'y avait pas de fenêtre, juste une porte de laquelle il s'était empressé d'arracher la poignée.
Il voulait mourir enfermé ici.
La faim et la soif broyaient son corps meurtri. Mais qu'importe, il restait accroupi, au fond de cette pièce étroite. La peur lui avait labouré l'esprit et ravagé son enveloppe, la folie le giflait pour qu'il ne puisse fermer les yeux et trouver du repos.
Car, sa pire obsession était ce chiffre.
Le 13.
Il le voyait partout, depuis toujours.
Au début, durant son enfance,ce fut comme un jeu, dès qu'il tournait la tête et qu'il croisait une horloge, qu'il regardait sa montre, qu'il effectuait un calcul, il tombait toujours sur le chiffre 13.
Au fil du temps, le jeu laissa place à la confusion, puis à la crainte et ensuite à la terreur.
Il se réveillait, clack. Association des nombres, chiffre 13.
Il se couchait, pareil.
Cela le dévora, arrachant ses entrailles, afin de lester son être de poids lourds afin qu'il ne puisse s'envoler vers les d'autres horizons.
Sa vie était un véritable cauchemar, viscéral.

Assis, à la limite de capituler, il compta une dernière fois dans sa tête, espérant congédier ce sort.
1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12...
La porte s'ouvrit toute seule.
13. Il était mort.
Jusqu'au bout ce chiffre allait le faire chier...
5
9
18
1
Bill
Pas de fantastique pour ce soir...
6
12
3
0
Bill

Depuis longtemps je ne dors plus.
Je reste les yeux ouverts, observant ce monde que je ne reconnais pas.
Ce monde qui semblait être merveilleux auparavant. Mais la cruauté d'un grand nombre a déchiré l'innocence de notre enfance, giflant nos doux visages, sans aucun remords.
Que reste-t-il de nos rires qui s'envolaient vers le ciel, afin de faire scintiller les étoiles ?
Entendre nos pas résonner sur les pavés de sang.
Enfant, j'étais un illusionniste créant un environnement aux couleurs de l'espoir.
Mais en grandissant, mes chateaux de cartes s'effondrèrent les uns après les autres.
Le soleil qui illuminait mes jours, s'éclipsa, laissant le froid recouvrir les parois de mon coeur.
Mes rêves furent dévorés par une triste réalité, certains hommes étaient des démons, se réjouissant du malheur des autres et je grandissais en leur terre.
La peur a tenté de m'engloutir, mais c'est ma rage de vivre qui m'a sauvé.
Hélas, j'ai perdu ma confiance en autrui.
Car il y a toujours un prix à payer.


J'espère redormir un jour et croire que le bonheur réchauffera à nouveau mon coeur...

5
11
16
1
Bill

Le ciel est tapissé d'étoiles de toutes formes.
Des pépites lumineuses à portée de mes doigts.
Je suis couché sur le sol et contemple cette vue qui me rappelle mes soirées d'enfance où le temps s'arrêtait, afin que mes rêves deviennent réalité. Mes animaux imaginaires dévalaient sur les prairies de mes nuits et jouaient avec moi avant que je m"endorme.
Quels magnifiques souvenirs.
Un nuage passe dans le ciel.
A présent, je sens une caresse froide le long de ma nuque.
Première sensation ressentie depuis que je suis allongé sur ce bitume, seul en plein milieu de cette route de campagne.
Je cligne des yeux et les étoiles sont de plus en plus floues.
Je voudrais dire à mes parents qu'ils ne m'attendent pas, je ne rentrerai pas ce soir.
Car, cette nuit je ne me relèverai pas de ma chute en moto et dans quelques instants je vais, je l'espère, rejoindre les étoiles...

3
10
5
1
Défi
Bill
Défi les requins.
9
10
23
2

Chargement...

0