Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Germinoscope

Nord.
Passionnée de la narration sous toutes ses formes, je peins, dessine, filme, et j'écris.
Je réalise de petites éditions avec mes petites mains.
5
œuvres
1
défis réussis
10
"J'aime" reçus

Œuvres

Germinoscope

La perte.
 
Le temps a planté ses aiguilles dans ma tête.
Ces aiguilles sont venues faire des nœuds.
Ces nœuds se sont enchevêtrés au point de vider tous mes souvenirs.
Ils se sont écrasés en vague, au bord de mon lit.
 
C'est le néant dans ma boîte crânienne.
J'ai l'impression d'être un œuf.
Un œuf vide de vie.
 
Je ne tourne pas rond.
On a grignoté ma mémoire.
Je voudrais me souvenir.
 
Mon cerveau est en éruption.
Il gronde silencieusement.
C'est un moteur qui tourne à plein régime.
Une machine qui tourne à vide.
 
Ma tête est désormais un terrain sauvage.
Je creuse. Il me faut déterrer les insectes et retrouver mes racines.

Quelque chose a enterré mes souvenirs.
5
1
0
4
Défi
Germinoscope
"La spirale" est un essai de "conte moderne" sur l'embrigadement.
1
0
0
10
Germinoscope

Elle vit sa vie tranquillement à travers celle des autres. Elle vient petit à petit , comme une sangsue, comme un parasite. Elle est la vie invisible sous nos pas. Celle qui fourmille et qui grouille. Elle est la bactérie qu'on ne détecte pas. L'insecte qu'on ne chasse pas à coup d'insecticide. 
Elle toque un jour à la porte comme une vieille amie que l'on n'aurait pas invitée. Elle rentre dans le corps sans demander de permissions. Elle s'infiltre dans les veines. Trouve les réseaux du cerveau. Elle est le nerf de la guerre. Elle se nourrit de tout ce qui a bon goût d'abord. Les souvenirs les plus délicieux. Elle n'est jamais rassasiée, alors elle continue. On a beau secouer la tête pour qu'elle s'en aille, pour qu'elle crache ce qu'elle nous a pris. Rien n'y fait, elle s'est installée. On la supplie de partir. Puis on oublie. On oublie qu'elle se cache à l'intérieur de notre tête. On oublie qu'elle fait partie intégrante de nous. Qu'elle a vidé notre esprit, pour le remplir de blancs.
Alors ce sont les autres qui nous soignent à coup d'histoires, à coup de mots. Ils repeignent peu à peu , les parois de notre monde.
2
0
0
1

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Ma parole est empreinte d'un politiquement correct navrant. Si généralement ma bouche se contente d'émettre des bruits bienséants mon cerveau lui, fulmine. Si j'écris c'est pour pouvoir m'exprimer complètement. Les mots regorgent d'images, qu'elles soient nouvelles ou oubliées. Et j'aime les découvrir ou redécouvrir au travers de l'écriture.
0