Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Neptune

Retrouvez-moi sur Twitter

Amoureuse de tout ce que l’Humain peut créer en matière d’œuvres (fictives ou non).

Serait ravie d’échanger avec vous.

Bonne lecture.

32
œuvres
8
défis réussis
131
"J'aime" reçus

Œuvres

Neptune

Les manches étaient trop grandes,
Ou moi, trop petite,
J'étais cette image dégradante,
Cette illusion fantasmagorique,

Je me souviens, j'écoutais du Vivaldi,
En souvenir de mon ami,
La tête levée vers les étoiles,
Je faisais des constellations, une toile,

Je reliais les traits entre eux,
Pour dessiner son visage dans les cieux,
Quelques larmes perlaient de mes pupilles,
Il ne fallait pas que je vacille,

La paume tendue vers l'éternelle candeur,
Je n'étais pas à la hauteur,
Pour braver le dessein de son existence,
Pour combler le vide de son absence.
21
24
17
4
Neptune

Hier soir les étoiles dansaient,
Sur mon âme assassinée,
Le glas de ma mort avait sonné,
Mes pupilles étaient dilatées,
J'étais allongée sur ces pavés froid,
Pendant que le coq chantait le jour, déjà,
Ils m'ont retrouvé au petit matin,
Je m'en étais allée chercher les Saints,
L'éternelle candeur m'appelait,
Dieu m'enlaçait,
C'était une aubaine moi, ma vie retracée,
Je m'étais moi-même exécutée,
En pleine rue, j'avais tiré,
Sur ma cervelle étriquée,
Je m'étais donnée le coup fatal,
Moi, l'humaine à la peau pale.
3
2
0
3
Neptune


Sur ta bouche décousue,
Je dessine, de ma main nue,
Des paysages inconnus,
Si j'avais su,

J'aurai censuré mon âme,
à tes douces flammes,
Qui ont égaré mes larmes,
Qui m'ont fait rendre les armes,

Devant ton être divin,
Je t'ai laissé touché mes seins,
J'ai cambré mes reins,
Sous tes mains,

Je me suis donnée à toi,
Moi l'impie des lois,
J'ai fais de toi, mon roi,
Jusqu'à m'en bousiller le foie,

Tu étais l'erreur dans la matrice,
Le calcul de l'artiste,
Celui qui devient triste,
Qui cause des sinistres,

Je suis celle,
Qui lutte, dans sa nacelle,
Je suis belle,
Mais qu'est-ce que je suis laide,sans mes ailes,

Rends moi Liberté,
Du bout de mes doigts ensanglantés,
Fais glisser sur moi, ta bouche adorée,
Dévore moi, à me tuer.
4
0
0
4

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

J'écris depuis 8 ans. Dire pourquoi j'écris reviendrais à me demander pourquoi je respire.

Listes

Avec On a tué l'éducation populaire...

Discussions créées

0