Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Joe Cornellas

Nantes.
Joe Cornellas
Écrire est un voyage, et lire une évasion. Comme les voyages s'apprécient à plusieurs et les évasions s'organisent en groupes, j'ai choisi de partager ici des expériences, réflexions, conseils, techniques de scénario et échanger sur la construction narrative, l'écriture et la lecture.
643
646
28
113
Joe Cornellas
Si, après avoir écouté cette histoire, vous vous prenez à regarder à travers l'eau des lacs en quête d'une fée facétieuse, méfiez-vous des choses sombres qui pourraient surgir des abîmes profonds, ou des chaos rocheux dissimulés au cœur de la forêt...

Couverture par DIdIer
148
536
920
280
Joe Cornellas
Adel est non-genré, jeune androgyne affecté à l'entretien du réseau. Dans cette nouvelle République, survivante des guerres climatiques, les hommes ont sublimé le monde grâce à la technologie. Fini l'hiver nucléaire, fini les tempêtes et les ouragans : la Résidence protège les rescapés et les inonde de sa lumière bienveillante.
Pourtant, à la mort de son grand-père, Adel reçoit un mystérieux colis qui va lui faire traverser le miroir, vers cette réalité non augmentée qu'il est interdit de côtoyer.

Ceci est le premier jet d'une novela dystopique. Suite aux retours reçus, le texte va retourner sur l'établi pour un lifting, et peut-être s'étoffer vers un format roman. Je laisse cette version en ligne, mais elle sera modifiée dans les mois - ou années - qui viennent.

La photo sur la couverture est tirée des travaux de Tim Tadder ("Nothing to see").
55
115
166
41
Joe Cornellas
Représentant d'une planète à l'agonie, Johan Destuiz se voit chargé d'une mission vitale : récupérer des pièces de rechange pour le bouclier stratosphérique défectueux de son monde natal. La tâche, simple en apparence, est pourtant bien compliquée car il lui faudra se rendre sur une planète lointaine dans la ceinture dite "civilisée" où la morale humaine est proportionnellement aussi peu élevée que l'appât du gain est puissant.
42
90
90
50
Joe Cornellas
Pour fêter les 20 ans de ce texte, écrit en février 1998, je le poste ici avec juste quelques petites corrections orthographiques.
Il a été écrit à l'origine en réponse au concours annuel du CROUS, dont le thème était, cette année-là, "jardins".
L'histoire a été écrite quelques mois avant la sortie de Matrix, et on sent que l'époque était très imprégnée des problématiques de dématérialisation de l'être humain.

Ce n'est pas un texte dont je sois satisfait : je n'avais personne à l'époque pour me relire, et la structure de l'ensemble manque de punch, mais... joyeux anniversaire quand-même ;-)
23
19
7
10
Joe Cornellas
Ce texte est la dernière version de ma nouvelle "Ironie de l'espace-temps". Cette ultime réécriture (j'arrêterai là, me contentant de corrections et modifications de forme), a vu l'histoire doubler en taille et sortir, du coup, de tous les formats standards publiables. Je retrouve finalement ici un format proche de ma toute première nouvelle : "Une longue nuit stellaire". Sur le fond comme sur la forme, j'ai l'impression que ces deux textes se rejoignent, filiation instinctive qui souligne peut-être mes tendances à la romance spatiale mâtinée de polar et de politique ;-)
Je ne sais pas si cette "jeune fille qui entendait chanter les vents solaires" est digeste. C'est un pavé et je n'ai pas de recul dessus pour l'instant. Je le publie pour recueillir des avis et pouvoir passer à autre chose (quatre mois séparent mon tout premier jet de cette dernière version).
Je ne laisserai peut-être pas ce texte en ligne très longtemps, selon ce que je compte en faire. Merci à celles et ceux qui passeront par ici.
33
85
167
48
Joe Cornellas
Un texte en première écriture qui parle de deux civilisations qui se croisent. Tous commentaires et corrections bienvenus : structure, rythme, dialogues, personnages et compréhension. Merci à ceux qui se fendront d'un commentaire ! :-)
EDIT : V2 postée suite aux premiers retours.
21
64
130
20
Joe Cornellas
Un conte pour mécréants du XXIème siècle. J'essaie de sortir de mes sentiers battus en proposant un texte différent de mes univers habituels. Cette tentative de conte me permet de faire une pause dans la réécriture de ma nouvelle de space opera, histoire de me changer les idées ;-)
Comme d'hab : commentaires sans concession encouragés. J'ai l'impression de mettre le pied dans l'inconnu en postant ça.
4
34
44
16
Joe Cornellas
Premier jet d'un texte que je vais peut-être devoir raccourcir d'au moins un quart, mais je ne sais pas comment. Je ferai sans doute des essais, je poste cette version pour voir si l'histoire est lisible malgré le parti-pris narratif, et savoir si ça fonctionne.
Mon choix a été inspiré par la lecture de "1275 âmes" de Jim Thompson.
Avertissement : il s'agit d'un texte cynique et parodique, qui se fout un peu de la fantasy et de ses canons. Le narrateur torture la langue et l'histoire comporte des scènes susceptibles de choquer, même si je m'efforce de rester "soft"...
3
2
60
35
0