Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

iris_daphné

Saint-Ouen.

Bonjour,

Aujourd'hui, tout le monde écrit : sur son mur Facebook, sur Instagram, sur Whatsapp... Des infos pratiques, des légendes de photo, des griefs en tout genre, des mots d'amour ou d'affection. De courtes phrases, quand ce ne sont pas quelques mots égratignés par une orthographe défectueuse.

Nous devrions lire plus, de vrais romans, et ne pas nous laisser happer par cette fuite en avant. La logorrhée sur Internet, la mal de notre siècle, accompagné de son pendant déformant, le complotisme. Tout est écrit partout. Qui croire ? Ex-journaliste, je reste passionnée par l'éduction aux médias.

Mais ici, Je crois en la vertu d'une écriture plus personnelle et universelle à la fois. Je me lance dans une autobiographie, celle de mon enfance avec un papa, astrologue, atteint de la sclérose en plaques et mort de la maladie à 40 ans. Promis : ce ne sera pas tire-larmes !

J'ai hâte de rencontrer d'autres apprentis écrivains, de lire moi aussi ce qui vous fait vibrer et d'y porter un regard bienveillant, si vous m'y autorisez.

3
œuvres
1
défis réussis
18
"J'aime" reçus

Œuvres

iris_daphné

Ce matin de rentrée scolaire en CE2, une chose me perturbait. Comme tous les ans. Comme à chaque retour de vacances. Comme tous les jours qu'égrenait chaque année scolaire.
La cantine.
Dans les années 1990, les dames de service devenaient des gaveuses d'oie quand vous ne finissiez pas votre assiette. J'ai raté des dizaines de récré comme ça, à méditer devant des choux de Bruxelles, du gratin dauphinois ou même un steack haché. J'avais un appétit et un physique de petit oiseau. Des cheveux courts, blond et broussailleux, coupés à mi-oreille pour éviter les poux. Je portais toujours des habits trop grands, ce qui accentuait encore ma petite taille.
A la maison, on ne se nourrissait que de pain et de beurre bio, de graines germées, de salades et de crudités sans pesticide accompagnés d'un peu de Gomasio (du sésame grillé) pour donner du goût. Mes parents étaient des précurseurs de la vague bio qui déferle aujourd'hui dans tous les rayons des supérmarchés. A l'époque, je ne sais pas où maman se procurait les produits, mais je sais qu'elle était prête à en payer le prix fort.
Outre la cantine, il y avait les copines. J'en avais plein ! A 8h pile donc, prête pour la rentrée, j'enfilais mon manteau, je prenais les clés, je passais au 4ème chercher ma copine Maryline et on descendait la rue Chevreul bordée de merisiers. C'est une rue qui se situe tout près de la Seine dans le quartier des Gondoles de Choisy-Le-Roi, au coeur de la banlieue rouge, dans le Val-de-Marne. Depuis 1959, la ville n'a jamais perdu son étiquette communiste !
Après la rue Chevreul, Maryline et moi, on prenait à gauche, dans une petite allée en béton, pour cueillir Flora, 9 ans comme nous. Elle habitait une HLM. Comme elle était toujours en retard, comme l'an dernier, comme un jour sur quatre, on est passé la récupérer directement chez elle.
Le travail de la mère de Flore, c'était de faire des chouchous. Elle nous les vendait 1 ou 2 francs pièce en fonction du tissu utilisé. Elle ne faisait que ça, la maman de Flora : coudre des chouchous. En entrant chez elle, sa mère était justement en train de lui tirer les cheveux pour lui enfiler son élastique recouvert de tissu maternel.
Toutes les trois, on s'acheminait gaiement vers l'école Jean Macé quand on a croisé Djamel qui avait bien changé pendant les vacances. Il avait grandi de façon impressionnante. Il avait toujours des sous pour s'acheter des bonbons. Je pensais que ça faisait grandir, puisque je n'y avais pas droit et que j'étais toute petite.
J'étais affectée en CE2A, la classe de M. Villa. Ni Maryline, ni Flora, ni Djamel avec moi. Il fallait remplir les feuilles de présentation.
Nom : Gaudin.
Prénom : Iris.
Adresse : 42 rue Chevreul - 94600 Choisy-Le-Roi.
Téléphone : 46 68 47 72.
Métier du père : Astrologue.
Métier de la mère : Avocate.
Quel métier veux-tu faire plus tard ? Juge.
1
0
0
14
iris_daphné
Réponse à un défi - Attention texte balbutiant et fin précipitée !

Une jeune femme de 17 ans, vivant seule avec une mère veuve, rêve de devenir télépathe. Sur Twitter, elle rencontre une personne qui va la guider.
5
29
24
4
Défi
iris_daphné
Saphia travaille chez Google. Elle est bipolaire, mais fort bien traitée. Peut-être trop ?

Pour respecter les conditions du défi, je suis tombée sur l'incipit du roman "Emmanuel Le Magnifique" de Patrick Rambaud, et l'excipit de "Sérotonine" de Michel Houellebecq. Deux bouquins de chevet.
12
16
18
4

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Je veux raconter l'histoire de mon papa, astrologue, très handicapé par la sclérose en plaque. Je veux dire qui il était, lui rendre justice, alors que la maladie l'a emporté à 40 ans seulement. Un homme tellement différent, original, généreux et tolérant.
0