Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

IsabelleB79

D'abord enseignante en lettres, puis assistante de manager, ma vie ne reflète pas ce que j'écris.

Je me bats sans cesse entre la raison et la passion, jusqu'à paraître deux identités distinctes pour ceux qui me connaissent le mieux. Je vibre, je crie, je flambe, mais me retiens beaucoup trop dans la vie. Je diffère cette explosion d'émotions pour mieux les exposer dans mes écrits à travers des personnages à fleur de peau dont l'incomplétude doit vite trouver de quoi s'abreuver.

Je vous laisse juge. Merci d'avance pour vos commentaires constructifs :-)

2
œuvres
0
défis réussis
41
"J'aime" reçus

Œuvres

IsabelleB79
Je fus une esclave de toutes les manières qui soient. D’abord asservie par ma propre candeur, ma liberté me fut ensuite volée par un État qui, progressivement, prenait le visage d’une dictature masculiniste et élitiste. J’étais une adolescente qu’on avait trop protégée des banales violences de la vie. J’étais une lycéenne brillante dont l’éclat avait attiré les mauvaises personnes. J’étais une femme, tout simplement. Une femme que mon statut avait rendu vulnérable dans une société qui estime n’avoir besoin que de matrices.
Au milieu de toutes ces privations, celle d’être soi-même, celle de jouir de sa liberté, celle de vivre ses années d’insouciance, le plus difficile fut la terrible alliance de la solitude et de l’incertitude. Où m’avait-on emmenée ? Que voulait-on de moi ? Que devenaient mes proches à l’aube d’un changement majeur de notre pays ? Dès lors, le chaos m’engloutit, et l’aspiration infernale qui me projeta à terre ne me laissa que la saveur d’une soumission absolue.
Au milieu de ce chaos, deux hommes apparurent, chacun me délivrant tout autant que moi je l’absolvais. Mais sous les masques successifs de l’acharnement, de la violence, de la haine et de l’abnégation folle, ce ne furent pas les individus seuls qui évoluèrent.
Il est de ces choses qu’on ne calcule pas, qu’on ne peut anticiper. Il est de ces rôles dont on ne se serait jamais cru capable. Pourtant, à l’instar des animaux surpris par le danger, les instincts se réveillent et guident les volontés. L’être humain n’est jamais autant lui-même que lorsque sa liberté est ébranlée. Jamais aussi acharné que lorsque ses sentiments sont menacés.
28
16
1
47
IsabelleB79
Je suis quelqu'un de détestable : je n'aime pas les gens, j'aime un peu trop les hommes. Je fonctionne au gré de mes envies, et ne veux rien devoir à quiconque. Je vivais une complète liberté jusqu'au jour où un inconnu m'a stoppé net dans ce mode de fonctionnement : il m'a envoyé des messages qui me malmenaient, m'humiliaient, me dévoilaient une vérité que je n'étais pas préparée à endurer. Et pourtant, j'ai adoré cela.
13
4
2
34

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Pourquoi est-ce que mes poumons ont besoin d'air ?
0