Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Annamoonway

Salut tout le monde, je suis Anna :) 25 ans, vivant dans le sud de la France.

Je suis venue ici pour vous proposer une de mes histoires. Capitole city, que j'ai commencé en 2009 ( il y a un moment maintenant ).

J'ai toujours eu envie d'avoir un petit retour sur celle ci, la partager, faire aimer ces personnages :)

Bonne visite et bonne journée ;)
2
œuvres
0
défis réussis
12
"J'aime" reçus

Œuvres

Annamoonway
Sur notre belle planète Terre, dans un pays appelé France, une petite fille souffrait. Comme dans de nombreuses familles à travers le monde, sa famille la violentait. Elle était seule à l’école comme à la maison. Quand, un soir, elle choisit de s’enfuir, de partir loin de son enfer.
Dans sa course à travers un bois, elle tomba dans un fossé. Quand elle ouvrit les yeux, elle ne se trouvait plus dans le bois mais dans un jardin verdoyant et illuminé de mille feux. La voici projetée à Capitole City, vaste territoire dominé par les agents du Capitole. État mystérieux et secret, dont la source d’énergie utilisée reste inconnue de tout le peuple.
Dix ans après son arrivée, la petite fille prénommée Anna a grandi. Après une querelle d’adolescent qui tourne mal et de nombreuses maladresses regrettables, Anna sera prise en plein cœur d’une chasse à l’homme, dont elle est le gibier…

[ L'image de couverture est à moi, dessiné par Vrays, mon ami ]
8
3
4
37
Annamoonway

Je la voyais debout, me faisant face, au bout de ce couloir. Elle était triste, pâle et grimaçante.
Je ne savais plus ce qui se passait dans sa petite tête, comme avant, mais pourquoi donc ce regard?
Si vif jadis, il avait perdu son éclat. Sous sa peau diaphane, surgissant saillants, ces os. Elle était maigre à en faire peur.
Et qui se trouvait derrière elle? Une immense ombre semblait l'engloutir.
J'avais envie de la sortir de sa torpeur, de sa triste vie, de son malaise écrasant, de cette pièce qui était désormais son donjon. 
Quand j'avançais, elle avançait. Quand je reculais, elle reculait. 
Proches, mais lointaine simultanément.
Si je la sauve, qu'en sera-t-il de moi?


[ Court texte écrit en atelier d'écriture, thème qualificatif ] 
4
2
1
1
0