Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Blue.Mello

Je m'appelle Mello, j'ai 17 ans et je viens ici suite à ma déception grandissante de Wattpad.

J'espère trouver ici des écrits plus matures et intéressants ainsi que des conseils sur mes écrits.

Mon domaine de prédilection est le fantastique/thriller/gore, car je ne suis pas très romance et écrits joyeux.

J'ai deux oeuvres majeures:

- Wonderland Asylum

- Le culte O'Connor

J'espère pouvoir partager mon univers et qu'il vous plaira !

2
œuvres
1
défis réussis
29
"J'aime" reçus

Œuvres

Blue.Mello
Désespérée de trouver un emploi, Lacie, jeune infirmière de vingt ans, finit par trouver une place dans un asile psychiatrique.

Elle entre alors dans le pays des merveilles de la folie. Les patients tous plus dangereux et fous les uns que les autres et le directeur qui semble être le dieu de cet endroit.

Pour sortir de cet endroit, elle doit devenir une Alice et gagner la confiance de tout les patients.

Au risque de devenir aussi folle que le chapelier.
25
21
169
146
Défi
Blue.Mello

(C'est une histoire très courte pour mon premier défi relevé, j'espère néanmoins qu'elle vous plaira)

Ce carnet à été retrouvé près du mausolé de Thaddeus de Beauchêne, près du cadavre d'un jeune homme s'étant tiré une balle dans la tête. Il semblerait que les raisons l'ayant poussé à se suicider se trouvent dans ce carnet, nous procédons à la lecture après l'inspection du corps par la police.

15 janvier 2009
Une légende dit qu'au commencement, les humains avaient deux têtes, quatre bras et quatre jambes et qu'un jour, les dieux les ont séparés en deux. Depuis ce jour, chaque humain cherche sa moitié.
Dans ce monde, chaque personne finit par trouver sa moitié, mais pas moi. Je n'ai jamais eu le "grand frisson" comme ils disent, qui me permetterai de savoir que telle ou telle personne serait ma moitié. J'ai fini par laisser tomber.
Je ne trouverai jamais ma moitié, jamais.

25 février 2009
Je suis allé dans au cimetière hier, pour aller déposer des fleurs sur la tombe de mon arrière grand-mère, mais comme l'endroit était beau, j'ai fini par faire un petit tour pour admirer les tombes et les caveaux qui reposaient au milieu des fleurs et des buissons. Les cimetières paysagistes sont réellement magnifiques.
Je me suis arrêté devant un mausolé, une sorte de mini bâtiment en marbre blanc sculpté absolument magnifique. Sur la porte scellée se trouvait la photo d'un jeune homme aux habits riches datant surement du siècle dernier, il était blond, le visage fin, les yeux clairs et un air rêveur. En dessous de la photo se trouvait son épitaphe.
"Ici repose Thaddeus de Beauchêne, marchand prospère, disparu en mer. (1890-1910)"
J'ai à nouveau relevé les yeux vers la photo. Et je l'ai eu. Leur "grand frisson". Pour cet homme, mort depuis longtemps, dont le corps n'a sans doute jamais été retrouvé.
Bon sang pourquoi fallait-il que ce soit ainsi ?

27 février 2009

Il y a quelqu'un chez moi. Depuis que je suis rentré chez moi, je ressent une présence à mes côtés. Et hier, je me souviens clairement m'être endormi devant la télévision et je me suis réveillé dans mon lit. Très étrange. J'ai vérifié tout mon appartement et interrogé mes voisins pour voire si ils avaient entendus quelque chose. Et rien.

29 février 2009

J'ai rêvé de Thaddeus. Il était avec moi dans plusieurs scènes de ma vie quotidienne. Au restaurant, dans un parc, au cinéma... Je ne me souviens pas lui avoir parlé, mais sa présence me rassurait énormément.
Des objets ont commencés à bouger dans mon appartement. certains objets se rangent tout seuls et ce matin j'ai trouvé du pain frais sur ma table de cuisine. Je suis absolument certain qu'il y a une présence surnaturelle dans ma demeure. Elle n'est pas agressive mais je reste méfiant pour l'instant.

1er mars 2009
Je suis allé déposer des fleurs sur la tombe de Thaddeus. Je me suis assis devant le mausolé et j'ai commencé à lui parler, je me suis présenté. J'ai dit que je m'appelais Adonis, que j'avais 25 ans, que je faisais des études pour devenir professeur de science, que d'ici la fin de l'année j'allais avoir mon diplôme et autres informations sur moi. Je n'ai pas eu de réponse directe évidemment. Mais je peux jurer sur tout ce qui est réel que j'ai ressenti une présence en face de moi, devant le mausolé, et à côté de moi à mon retour à la maison. C'est Thaddeus qui déplace les objets chez moi, il m'a suivit après ma première visite au cimetière. Et maintenant il "habite" avec moi.

19 novembre 2009
Je me suis habitué à la présence muette de Thaddeus. Je ressent tout les jours sa présence à mes côtés, j'ai pris l'habitude de mettre le couvert pour deux, même si il ne mange pas. De penser à voix haute pour qu'il sente que je lui parle même si il ne peut pas me répondre, de prévenir le vide de mon appartement quand je passais une soirée à l'extérieur. J'ai même pu appeler chez moi, le téléphone s'est décroché, sans un mot à l'autre bout mais je savais que Thaddeus écoutait mes paroles.
Les seuls contacts visuels que nous avons sont dans mes rêves, il me fait découvrir le monde de son époque et moi je lui montre le mien. Je ne me souviens jamais l'avoir entendu me parler mais il était toujours si gentil avec moi... Dans mes rêves, nous partions en voyage, nous faisions toute sorte d'activités, on fait l'amour, on s'embrasse... J'ai la sensation d'avoir enfin trouvé ma moitié.

30 novembre 2009
Ma mère est venue quelques jours à mon appartement pour me rendre visite vu qu'elle habite assez loin. Elle a paniqué quand elle a vu Thaddeus (ou plutôt quand elle ne l'a pas vu) mettre le couvert pour trois. Elle a hurlé quand mon appartement était hanté ou je ne sais quelle autre connerie du genre. Elle a hurlé en ordonnant au "démon qui persécute mon fils" de s'en aller. Mon amoureux d'outre tombe n'a plus donné signe de sa présence de la soirée, ni de tout le séjour de ma mère. Même dans mes rêves il n'apparaissait plus. Si il ne revient pas cette nuit, je crois que je vais exploser. Il me manque.

1er décembre 2009
Il est revenu. Il avait l'air tellement triste dans mes rêves, et sa présence dans la maison était plus fragile. Je lui ai fait un long discours sur le fait que ma mère ne comprenais pas et qu'elle n'allait pas réussir à me retirer mon amour pour lui. Il m'a plus ou moins répondu en allumant le magnétophone sur la chanson de Whitney Houston "I will always love you". puis nous sommes allés nous coucher et nous avons célébré le départ de ma mère en... Disons juste que ma nuit à été agitée.

6 décembre 2009
Ma mère est revenue. Avec un chasseur de fantôme ou je ne sais quoi de similaire. Je l'ai supplié de ne rien faire, que tout allait bien. Mais cet ordure ressentait la présence de Thaddeus. Ce dernier s'est manifesté en jetant des assiettes à la figure du chasseur, démontrant bien qu'il ne voulait pas partir. Je me suis jeté aux pieds de ma mère en lui expliquant toute l'histoire, que j'aimais Thaddeus, qu'il était ma moitié malgré la mort qui nous séparait mais elle ne voulait rien entendre. Pour elle j'étais sois possédé, sois fou. Elle m'a entraîné dehors sous mes hurlements, mes supplications et mes appels vains à Thaddeus. Quand je fus enfin autorisé à revenir, mon appartement était vide de toute présence. J'ai chassé ma mère et l'autre connard et j'ai pleuré. Puis j'ai pris mon manteau et mes chaussure avant de courir vers le cimetière, jusqu'au mausolé. Il était là, je le sentais.
Je me suis excusé, j'ai promis que cela n'arriverait plus jamais, qu'on allait déménager loin de ma mère... J'ai senti sa présence rassurante se transformer en un frisson glacé. Il n'était pas en colère, non. Il était triste. J'ai voulu reprendre le chemin de la maison mais sa présence ne m'a pas suivit. Il restait près du mausolé. Incapable d'avancer.
L'ordure de chasseur de fantômes l'a bloqué là.

8 décembre 2009
Moi, Adonis Clerc, prend pour époux Thaddeus de Beauchène, qui partage avec moi un amour inconditionel, intemporel, immortel que seul la vie sépare. Je passe une bague autour de mon doit et prononce mes voeux avant de partir en lune de miel avec lui. Définitivement.
Je ne peux me passer de sa présence quotidienne. Elle m'a été retirée. Je hais les responsables.
J'épouse devant ce mausolé, ma moitié, mon seul amour, Thaddeus. En attendnt que la mort nous réunisse.
Adieu.

4
3
1
6

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Pour partager et créer des univers
0